De la honte naît l'envie de sortir de l'oubli
Ce bébé a été dans la poche enfermé
Cet espace voilé de tant d'intimité
Est secret et bercé de mille lieux effets-mère
Abordant cette vie un-versée de l'envie
Celle de croire d'être mue pour une mise à nu
Retenue et remous pour se mettre à genoux
On t'y a oublié dans un lointain sommeil
Dans ce nid tu t'es dit "que puis-je faire de ma vie ?
Suis-je ici de moi-m'aime, ou m'y a-t-on forcé ?"
Pour tout vivre par le JE, seule vraie destinée
Etranger à leurs yeux "dans abîme ou sublime ?"
Frais venu "d'où viens-tu ?" n'ayant que le Je Suis
Pour faire valoir ses droits d'un cri dès la sortie
Livre ouvert pages vierges pour venir s'y poser
Cette essence dans la forme fait re-naître l'esprit
Re-présenté à Lui en offrande sur l'autel


 


Divisé et uni, eau-posée trans-parente
Te sens-tu arc-en-ciel de tes liens de l'alliance

Ou vis-tu dans le sein de cette cicatrice

Qui grandit pas à pas, empreintant l'empreinté
Ton âme est si pleureuse d'avoir tout épongé
Que seul souffle divin doit descendre en sa place
Pour grâcier sa nature d'où il vient et embrasse
La belle Créature qui va se ré-veiller
D'un son pur et cosmique unissant ciel et terre
Même si porteur d'amour le gardien est là, veille
Le sein-serre du candide qui attend de ses guides
De placer sur l'autel sa sanctification
Afin que brille son nom sorti de son nom-brille
Et que dame nature lui voue toutes ses fées
Par l'âme-agit du Christ faiseur d'éternité
Placer sur Terre-Mère nouvelle maternité
Tracer tableau de maître sur toile en-corps vierge...

 


Des remous aquatiques tu a dû éponger

Seul pour te rencontrer sans savoir te connaître

Confondu à la Mère qui te porte dans sa Mer
Seul accompagnement que tu vis dignement
Soumis à sa nature sachant que rien ne dure
Plairais-tu de dehors ou te donneront-ils tort ?
Devras-tu enchanter à la lumière du jour
Pourras-tu éclairer de l'étoile de ta nuit
Te laisseront-ils libre de te porter toi-m'aime
De déployer tes ailes sans les lier par eux
T'enfanter selon toi ordre d'uni-vers-celle
Ou sortir de ces lois faites à l'image des masques
Des projets plein la tête, des refrains qui te freinent
Des croyances délivrances qui ne sont qu'appât-rance
Toi si cher et sincère allongé dans ce ventre
Si chair à l'oeil matière et cher à l'oeil lumière
Libre de l'hume-hier ou de l'hume-un divin


 

Envies d'Envies, de Corps Encore

Marie-Pierre LEMAHIEU Accompagnatrice en Bien-Être

06 88 74 31 84 - mplemahieu@yahoo.frskype : originazen

site entreprises : www.happybusinessentreprise.com

TOUS DROITS RESERVES

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon